L'Ardent désir des fleurs de cacao

Avec / Con Geneviève Rochette, Ana Gloria Blanch, Tania Kontoyanni, Alejandro Moran, Luis Oliva, Omar Alexis Ramos, Blas Villalpando Conception, texte et mise en scène / Concepción y puesta en escena : Dominique LeducCollaboration aux dialogues espagnols / Colaboración a los diálogos en español : Omar Alexis Ramos Aménagement de l’espace et accessoires / Acondicionamiento del espacio y accesorios : Claudie Gagnon Conception éclairages / Concepción de uliminación : Étienne Boucher et Jonas Bouchard Conception costumes / Concepción de vestuario : Louis HudonMise en son / Música : DJ-FM Assistance à la mise en scène et régie / Asistencia a la puesta en escena y dirección : Marie-Hélène DufortDirection technique / Dirección técnica : Geoff Levine Logistique : Lucie Mineau

 

Somnambule éveillée dans un univers où se mêlent français et espagnol, mariachi et chaman, le personnage de Marie nous guide tout au long d’un parcours théâtral dont les différentes stations (ou scènes) sont découpées sur le modèle de leçons d’espagnol. Vingt-quatre leçons qui amènent le public muni d’écouteurs — où musique, ambiance sonore et dialogues seront diffusés — à se déplacer dans l’espace. Le spectacle se déroule en français et en espagnol (l’espagnol prenant graduellement de l’importance au fil des leçons) mais demeurera accessible aux non-bilinguestant francophones qu’hispanophones. Les représentations se tiendront au quatrième étage désaffecté d’une manufacture de la rue Casgrain dans le Mile-End.

 

Cofondatrice de la compagnie et interprète mémorable dans les spectacles collectifs de la première heure (Le Dernier délire permis, Nuits Blanches, Helter Skelter), Dominique Leduc partage avec les membres de Momentum une vision artistique et un désir de proposer une autre manière de faire du théâtre qui l’ont marquée comme créatrice et l’ont amenée à toucher à l’écriture et à la mise en scène. Après Sept façons d’apprêter un cadavre, le vaudeville-trash présenté en 1999 dans un dépotoir de la Ville de Montréal dans le cadre des Douze Messes pour le début de la fin des temps, Dominique Leduc signe avec l’ardent désir… sa seconde création chez Momentum. Par son caractère rituel, sa présentation en un lieu non théâtral, son approche sonore et son procédé théâtral l’ardent désir des fleurs de cacao décline le credo Momentum : solliciter chez le spectateur — initié ou non au théâtre - une implication sensorielle et imaginaire, nouvelle et inattendue.

 

L'Expérience du théâtre - La Soirée des Masques

L'An 06 - L'An de l'Autre